La famille Van BASTOLAER

Que contient l’article ?

L’article intitulé « La grande aventure de Flore Léocadie Van Bastelaere » est paru en juin 1996 dans le Bulletin de la Société des Etudes Océaniennes. L’auteur, Pierre MONTILLIER relate le parcours tumultueux du couple illégitime que forme Flore Van BASTELAERE (la graphie du nom prend des formes variées) et Adolphe Victor DEVOUGE.

Le couple se rencontre en 1837, année au cours de laquelle Victor DEVOUGE, médecin stagiaire en pharmacie, enlève Flore,  la femme du pharmacien chez qui il travaille. Le couple  s’enfuit en Angleterre, puis en 1840 à Sydney en Australie où Adolphe Victor DEVOUGE exerce comme médecin. Ils arrivent à Papeete en 1843 et s’installe à Taravao en 1847. Victor DEVOUGE devient un grand propriétaire à Afaahiti dans la presqu’ile de Tahiti.

Signature de Adolphe Victor DEVOUGE (Afaahiti 1880)

Le couple a 9 enfants, dont 5 décèdent en bas-âge, qui portent tous le nom de leur mère. Les quatre enfants qui parviennent à l’âge adulte sont à l’origine de 4 grandes familles polynésiennes : TEISSIER – Van BASTOLAER- BORDES et PICARD

La branche TEISSIER

La fille aînée du couple Léocadie Thérèse qui naît près de Sydney en 1841. Elle épouse le brigadier de gendarmerie Jean Fortuné TEISSIER.

La branche Van BASTOLAER

L’unique fils qui parvient à l’âge adulte est Henry, dit Titi. Il est né à Taravao en 1851 et a 12 enfants avec Tehahe FAREEA.

Acte de naissance de Victor Van Bastolaer fils de Henry (AN Pueu 1880 v. 10)

La branche BORDES

Marie Joséphine, née à Taravao en 1854, épouse Jacques BORDES, boulanger à Papeete en 1871 puis propriétaire à Afaahiti en 1880.

Signature de Marie Joséphine en 1879
Signature de Jacques BORDES en 1880

La branche PICARD

La dernière fille du couple, Cécile, née en 1857 à Taravao, épouse en 1872, Adolfo PICARD, un commerçant de Papeete. Il est propriétaire à Afaahiti en 1890.

Signature de Cécile en 1872
Signature de Adolfo PICARD en 1890

La généalogie de la famille

Qui est l’auteur ?

Pierre MONTILLIER est un enseignant, installé à Moorea, qui publié des ouvrages sur la culture et la langue tahitienne.

Pierre MONTILLIER a épousé Elvire TETUANUI, fille de Eugénie VAN BASTOLAER et de Tehaumanahune TETUANUI, petite-fille de Henry dit Titi Van BASTOLAER. Dans son article, il a apporté des témoignages issus de la tradition familiale.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s