V… comme Vanille

La vanille, Te Vanira, est l’or noir de Polynésie. L »île de Taha’a aux Iles-sous-le Vent est appelée l’île-vanille car c’est de cette île que provient une grande partie de la production.  Dans cet article, je vous présente les débuts de cette culture et les trois « pères » de la vanille en Polynésie.

La généalogie de la vanille tahitienne (Vanilla Tahitensis)

  • Les premiers plants de vanille (Vanilla aromatica)  arrivent à Tahiti en 1848 avec l’Amiral Ferdinand Alphonse HAMELIN (1794-1864), commandant de la frégate « la Virginie », futur ministre de la Marine de Napoléon III. Ils furent plantés dans le jardin du Gouvernement à Papeete. Cette variété a complètement disparue.

En 1850, l’Amiral Louis Adolphe BONARD (1805-1867) importe des plants de Vanilla fragrans, et de Vanilla pompona  originaire des Antilles. Capitaine de vaisseau, est nommé commissaire de la République aux Iles de la Société. Il remet des plants de vanille à « l’indigène » Tapea a FARETATAHI pour qu’il les distribue à Moorea. Quelques années plus tard, en 1879, ces plants se retrouvent dans la majorité des pépinières de vanille de Moorea, dont celle de Noema a TAUFA et dans une partie de celles de Tahiti.

Il reste longtemps en Océanie comme représentant de la France, de 1842 à 1847, puis de 1849 à 1852 sur l’île de Tahiti à l’époque de la reine Pomare. Passionné de botanique, on lui doit aussi l’introduction de l’avocatier, des bananes rio, du manioc et de nouvelles espèces de manguier, apportés par des navires de guerre qui avaient fait escale au Brésil.

Son premier séjour en Polynésie, lui laisse le temps de fonder une famille avec Ani ATAMOE (née en 1826 à Paea et décédée le 29 mai 1895 à Punaauia). Ils auront deux filles. Tout d’abord, Stella Terairirua Piriura Terepoia BONARD née en 1846 à Papeete- Décédée le 28 octobre 1917 à Tubuai. Elle épouse Taroatuirani HAUATA (1842-1912)  et aura une nombreuse descendance. Le prénom Bonard, rappel du lointain ancêtre est encore porté par les descendants polynésiens de cette branche. Leur fille cadette Urani Ani BONARD née en 1847 à Pare- Elle décède le 13 février 1897 à Paea- Elle épouse le 6 mars 1868 à Paea, Marama TAUFA (1844-1918).

Louis Adolphe BONARD (Wikipedia)

Lors de son retour en France en 1848, il épouse le 20 novembre 1848 à Amiens, Marie Louise Catherine Leonisse FACQUEZ-DELAVALLEE (née en 1819). Son épouse est présente à Tahiti lors de son deuxième séjour. Elle accouche, le 7 mai 1851, à l’hôtel du Gouvernement de Papeete d’une petite fille, Adolphine Maria Emilie Tearaitua, qui décédera quelques semaines plus tard le 26 mai 1851. Le couple a deux autres enfants, Marie Louis Léon né le 19 septembre 1849 à Amiens et Eugénie Adolphine Maria née en 1852.

L’histoire ne dit pas comment l’Amiral Bonard gère sa double famille entre 1849 et 1852 lors de son séjour à Tahiti.

Revenons, à la vanille… un troisième officier de marine apporte sa contribution à l’introduction de la vanille en Polynésie :

  • Enfin en 1874, de nouvelles lianes de vanille Vanilla fragans sont apportées du Mexique par le Commandant Octave Bernard GILBERT-PIERRE (1817-1882). Ce commissaire de la Marine est né le 8 juin 1817 à Fort-de-France (Martinique).

La Vanilla tahitensis, serait le croisement entre Vanilla fragans et Vanilla pompona. Elle est devenue l’espèce propre aux EFO. 

Les débuts de la culture de la vanille

L’administration coloniale cherche à développer les cultures de rentes en Océanie (canne à sucre, café, coton, vanille…). Il faut pour cela convaincre les colons de se lancer dans la culture. C’est le travail de Honoré TRASTOUR, aide commissaire de la Marine. Les débuts sont lents et la culture à grande échelle se développe à partir des années 1880 en particulier aux îles sous le Vent (Huahine, Taha’a..).

Le Messager 18 décembre 1859, n°51
Séchage de la vanille au soleil devant un fare vers 1900

Sources :

ANOM Adolphine BONARD – AN 1851 Papeete v. 2- AD 1851 Papeete v. 10

Messager de Tahiti du 3 janvier 1879 – Production de vanille à Moorea.

Paul Pétard- Plantes utiles de Polynésie– Haere Po, 2019, p.123-127

https://www.tahiti-infos.com/Les-debuts-de-la-vanille-a-Tahiti_a161119.html

http://www2.culture.gouv.fr/documentation/leonore/NOMS/nom_00.htm (Base Léonore – site des titulaire de la Légion d’Honneur)

https://www.tahitiheritage.pf

3 réflexions sur “V… comme Vanille

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s