Y… comme Yankee

Samuel SAN(D)FORD est un américain qui s’installe à Tahiti vers les années 1840 comme boulanger. La tradition familiale en fait un matelot, déserteur d’un baleinier. Tout est possible, mais le fait est que Samuel SAN(D)FORD était marié aux Etats-Unis où sa femme, née Almène SMEAD lui avait donné un fils, Henry Francis. C’est ce fils qui va être à l’origine de l’immense descendance SAN(D)FORD. SANFORD ou SANDFORD, les deux graphies sont actuellement utilisées mais l’ancêtre d’origine est le même. 

Région d’origine de Henry Francis SAN(D)FORD

La boulangerie rue de la Petite Pologne à Papeete

Henry Francis est né le 20 août 1820 à Middlebury dans l’Etat du Vermont aux Etats-Unis . Il était arrivé à Papeete dans la fin des années 1840 (probablement avec ses parents), car il y épouse une Tahitienne dénommée tour à tour Maria a TAIRI, Marie TAU (1867-69), Maraerau a TAIRITU (1879) ou Maraerau (1872-74), Marerau a TAIRIRU (1892) née à Raiatea vers 1834. Il était installé lors de sa mort, le 17 août 1874, comme boulanger à Papeete, rue de la Petite-Pologne. En 1874, lors du décès de son fils, Samuel, son père,  vivait encore à Papeete, vieillard de 82 ans (d’après O’Reilly). 

Au moins 10 enfants sont nés de cette union : 

  1. Alfred Tiitae né le 26 août 1852 à Papeete. Commis négociant. Marié le 26 août 1872 avec Terereatua a NENEVA
  2. Emely née vers 1855 
  3. William est né vers 1856 boulanger dès 1870 (et non le 15 septembre 1848 ( ?) à Papeete).  Descendance à suivre
  4. Samuel. Né en 1857.  Boulanger à Papeete en 1878
  5. Lucy est née le 26 février 1859 à Mahina
  6. Julia
  7. Henry
  8. John est né le 18 avril 1867 à Papeete rue de la Petite Pologne
  9. Alice Oahuura est née le 9 mai  1869 à Papeete, rue de la Petite Pologne
  10. Maria Teiho est née le 21 septembre 1871, à Papeete. Couturière à Mahina en 1892. Elle décède le 19 mai 1928 à Arue. Elle a un fils, Paul Tutehau Tamuera SANFORD né le 31 avril 1892 à Mahina de père inconnu. Elle le reconnaît  le 31 juillet 1899 à la Mairie de Papeete (mention marginale). Il se marie à Papeete, le 22 juin 1911 avec Rose GUILLOUX (née à Rikitea, le 2 juin 1888. Fille naturelle de Louise GUILLOUX). Employé de commerce au moment de son départ pour la guerre en 1916. Leur fils Francis Ariioehau deviendra un homme politique majeur de la Polynésie. Rose GUILLOUX épouse en secondes noces François LABBEYI.

Le magasin est situé au coin des rues de la Petite-Pologne et du Marché. La façade principale donne sur la rue de la Petite Pologne. La boutique occupe tout le rez-de-chaussée et est garni d’étagères et d’un comptoir. 

Après le décès de Henri Francis, sa succession fait l’objet d’un différend entre Emely, la fille aînée (épouse O’LONNE) et le reste de la famille sa mère, ses frères et sœurs. En juillet 1879, l’immeuble et le terrain sont mis en vente par licitation. Il s’agit de provoquer la vente publique aux enchères d’un bien en indivision, lorsque plusieurs personnes en sont propriétaires ensemble, que l’une veut vendre et pas les autres. La mise à prix du bien est de 10.500 Fr. 

Maraerau a TAIRITU, veuve de Henry Francis SANDFORD décède le 17 mars 1880 à son domicile rue de la Petite Pologne à l’âge de 54 ans (née vers 1826). Originaire de Raiatea, fille de Tairi TU et de Tutai 

Le tournant de l’année 1880

A partir de 1880, la famille SANDFORD ne possède plus la boulangerie du centre ville. Après avoir été boulanger de longues années chez son père, William SAN(D)FORD devient commis-négociant bien que souvent désigné comme « sans profession ». Il épouse Tinorua a TUAIRA  (ou TUAIVA ?). Le couple s’installe dans les quartiers périphériques de la ville à la naissance de leur 9è enfant vers 1881. 

13 enfants au moins naîtront dont quelques-uns poursuivront le travail de boulanger. 

  • Alfred né le 23 juillet 1867 à Papeete
  • Manaava né le 10 décembre1868 à Papeete, rue de la Petite Pologne. Il épouse en 1896 Mahura a TAIRATI. ?? Boulanger à Papeete (Fataua) en 1897. Il déclare ne pas savoir signer. Il décède en 1918
  • Maeva William né le 1er mai 1870 à Fataua, district de Pare. Charpentier à Papeete (Patutoa) en 1898. Boulanger à Mataiea en 1901. Il épouse le 6 aout 1898 à Mataeia,  Mahuru a  TAIRATI (1870-), blanchisseuse, fille de Tairati a TAIRATI, cultivateur et de Terira a HAUTIA dont Tuteraimarama née le 26 janvier 1898 à Papeete, Teriivaearai (°1901)
  • Julia née le 4 octobre 1872 à Papeete, rue de la Petite Pologne. Elle reconnaît un fils Henry Arii SANDFORD né le 26 juillet 1895 à Papeete de père inconnu. Celui-ci est boulanger.
  • Atahia née le 23 mai 1875 
  • Henry né le 7 juin 1877 à Papeete, rue de la Petite Pologne. 
  • Lucy née le 14 septembre 1880 à Papeete Rue de la Petite Pologne
  • Amélie Tautitia née le 24 mars 1879 à Papeete, rue de la Petite Pologne. 
  • Louise Tetuahitiaa née le 10 août 1881 à Patutoa (PPT 1881 v. 29)
  • Mere  Tepua née le 11 septembre1883 à Patutoa. 
  • Samuel né le 23 septembre1886 à Patutoa
  • Charles né le 10 mai 1888 à Pare (Fataua). 
  • Marie née le 22 juillet 1890 à Papeete. 

La famille SAN(D)FORD est l’une des plus anciennes familles d’origine américaine à avoir fait souche à Tahiti.  Le plus illustre descendant de cette famille est Francis Ariioehau SANFORD né le 11 mai 1912 à Papeete et décédé le 21 décembre 1996 à Faa’a. Fils de Paul SANFORD et de Rose GUILLOUX de Rikitea. C’est un homme politique majeur, il fut tour à tour  maire de Faa’a, député . Il est considéré comme l’un des pères de l’Autonomie polynésienne.

Emission philatélique en hommage à Francis SANFORD

Sources :

ANOM :  M Papeete 1872 (v.24), 1892 (v.15), N Papeete 1867 (v.5, v.9), 1868 (v.11), 1869 (v.9), 1870, 1871 (v.10),  1872 (v.15), 1877 (v. 21), 1879 (v.9), 1883 (v. 35) (âge des parents 28 et 26 ans sur cet acte ???), 1886 (v.50), 1890 (v.74), 1897 (v.10), 1898 (v.6), 1901 (v.12, v. 39), 1902 (v.6-v.7), 1904 (v.149)- PPT 1880 (v.40) – PPT 1881 (v. 29). Naissance Henry Francis mentionnée dans l’acte suivant : AN Papeete 1869 v.9

N Pare 1870, 1888 (v.26) – D Papeete 1874 (v.43), 1890 (v.28), 1900 (v.126, v.132), 1902 (v.120)- (AD Maraerau a TAIRITU Papeete 1880 v.13)

M Mahina 1900 (v.22) – N Mahina 1892 (v.8) – N Rikitea 1888 (v4 mention compl.). M Mataiea 1898 (v.28)

Gallica : le Messager de Tahiti du 27 juin 1879- 7 septembre 1872 (Etat-civil)

O’Reilly. Tahitiens. BSEO, 1975. Notices SAN(D)FORD, p.510 à 512

Timbre en hommage à Francis SANFORD sur le site de la poste polynésienne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s