F… comme Frères (Famille VERNAUDON)

La famille VERNAUDON est une grande famille polynésienne dont la descendance est issue de deux frères Antoine et Jean, des maçons creusois venus trouver fortune à Tahiti. Nous suivrons la trajectoire de chacun d’eux à travers cet article.

La jeunesse des deux frères

Parents et grands-parents des frères VERNAUDON

La famille VERNAUDON est originaire de la Creuse (23) et de l’Allier (03) limitrophe. Le père des deux frères, Silvain, est maçon et cultivateur. Il s’installe avec son épouse à Soumans (23) en 1848. Ci-dessous, l’église de Soumans.

Le couple VERNAUDON exploite la ferme de La Chassagne à la naissance de leurs trois fils. L’aîné Henri décède à la naissance en 1848. Antoine et Jean passent leur enfance à la campagne où ils apprennent le métier de maçon auprès de leur père. 

En 1863, la famille est installée au Creusot (Sâone-et-Loire 71) dans le bassin houiller en Bourgogne à 220 km de Coumans (23).  A cette époque, la ville du Creusot connaît un essor énorme sous l’impulsion des frères lorrains SCHNEIDER. Autour de 1870, les usines et la ville comptent plus de 20.000 habitants dont environ 10.000 ouvriers.

Déplacement de la famille VERNAUDON vers le Creusot

La famille s’agrandit en 1863 d’une fille prénommée Marie. Leur mère Gilberte décède entre 1863 et 1870. Leur père se remarie avec Jeanne GENDREAU le 29 juin 1870 au Creusot. Agé de 67 ans et deux fois veuf, Silvain VERNAUDON décède le 19 septembre 1892. 

Usine Schneider au Creusot en 1892 (Gravure sur Retronews)

Les deux fils Antoine et Jean restent au Creusot jusqu’en 1874 pour choisir deux trajectoires différentes. Antoine va se marier et suivre son épouse à Villereversure (01) tandis que Jean s’engage dans la Marine.

La trajectoire de Antoine VERNAUDON : une arrivée tardive à Tahiti en 1887

En 1874, il réside au Creusot où il est maçon. Le 4 février 1874 à Villereversure (Ain), il se marie avec Fanny Louise Valentine SIMARD. Celle-ci est ouvrière repasseuse  à Villereversure où elle est née le 10 décembre 1855. Fille de Jean Claude SIMARD cultivateur et de Pierrette ESPINASSE cultivatrice. Le couple vit à Montchanin-les-Mines (71) de 1874 jusque vers 1880 où naîtront les 4 premiers enfants. 

  • Jeanne Catherine Anaïs  née le 28 décembre 1874 à Montchanin-les-Mines (Saône et Loire)  institutrice à Mahina. Elle se  marie le 18 février 1901 avec Armand MOLLON mécanicien. Elle décède à Papeete le 8 juillet 1958.
  • François né le 12 septembre 1876 à Montchanin-les-Mines. Propriétaire à Mahina, entrepreneur « Au petit creusot »  travaux de forge et de charronnage. Marié à Madeleine CADOUSTEAU. Il décède le 27 juillet 1960 à Tahiti
  • Marie né le 15 janvier 1878 à Montchanin-les-Mines
  • Jules né le 17 mars1879 à Montchanin-les-Mines  marié en 1904  à Eugénie MIREY (fille du cuisinier de la goélette des frères RORIQUE)

La famille part ensuite s’installer à Villereversure (Ain) de 1881 à 1888. Antoine est entrepreneur à Villereversure (Ain) tandis que Fanny son épouse devient épicière. Trois enfants naissent dans ce village.

  • Julie Eudoxie née le 3 mai 1881 à Villereversure (Ain) épouse  Pierre Auguste CHEBRET capitaine au cabotage
  • Anselme Camille  né le 18 juillet 1882  à Villereversure – décédé le 28 mai 1887 à Papeete
  • Clément Frédéric  né le 23 novembre1884 à Villereversure 

En 1887, Antoine VERNAUDON et sa famille partent pour Tahiti rejoindre Jean VERNAUDON déjà arrivé depuis 1876. La famille VERNAUDON débarque du Scorff le 10 mai 1887 avec ses 7 enfants et le futur gouverneur par intérim dont nous parlerons sous peu. Un des plus jeunes Anselme décèdera quelques jours après leur arrivée le 28 mai 1887 à Papeete..

Antoine VERNAUDON vient pour aider son frère Jean  avec lequel il s’associe pour monter une briqueterie  dont l’atelier se trouvait à Fautaua. Antoine VERNAUDON est témoin lors de la naissance de sa nièce Clémentine VERNAUDON le 10 août 1887 à Papeete. Quelques années plus tard, la société est dissoute.

La famille d’Antoine VERNAUDON continue de s’agrandir en terre polynésienne avec 3 enfants supplémentaires.

  • Marie Louise Camille Augustine née le 6 juin 1888 à Papeete (quartier de Mamao). Elle épouse le 5 mai 1906 Nicolas Jean SANQUER gendarme
  • Anna Juliette Amélie Hélène née le 5 janvier 1889 à Pare (district de Papeete)et décédée le 14 mars 1891 à Pare.
  • Adrien Amédée Antoine né le 14 juin 1892 à Pare. Mécanicien. Mort pour la France en 1918

Le 10 mars 1894,  Antoine VERNAUDON et M. RENVOYE sont nommés  membres de la chambre d’agriculture en remplacement de MM. POROI et Tati SALMON. 

En novembre 1899, Antoine VERNAUDON obtient l’autorisation « d’installer une usine de glace artificielle et limonade gazeuse, distillerie, forge et éclairage au gaz acétylène, avec une force motrice à vapeur ou pétrole de 10 chevaux » rue des Beaux-Arts à Papeete. 

En 1902, Antoine VERNAUDON, malade, rentre en France pour se soigner. Il décède le 15 mai 1902 à l’hôpital Saint-Eloi de Montpellier (Hérault). 

La trajectoire de Jean VERNAUDON : l’arrivée à Tahiti en 1876

Jean VERNAUDON a fait son apprentissage de maçon en France. Il s’engage très tôt dans l’artillerie de Marine à Lorient en 1874. Il arrive à Tahiti après une traversée de 9 mois, le 17 août 1876 comme ouvrier d’artillerie. Il est libéré de ses obligations militaires le 1er juillet 1879.

En bon maçon creusois qu’il est, il entreprend à son compte des travaux de maçonnerie et devient entrepreneur. La plupart des maisons de maçonnerie de la ville furent bâties par lui. Il installe à Hamuta une briqueterie, un four à chaux.

L’Océanie française le 1er janvier 1884

En 1884, il travaille en association avec Adolphe POROI pour la construction du nouveau quartier  de l’Artillerie avenue Bruat (ancienne caserne des troupes de Papeete)

Le 23 juillet 1881 à Papeete, Jean VERNAUDON épouse Félicie Antoinette PASSARD, blanchisseuse de son état. Celle-ci vit avec sa mère à Papeete. Elle est née à Lorient (Morbihan) le 11 septembre 1863. Elle est la fille de Hippolyte Eloi PASSARD (décédé) et de Marie Hélène DANO, veuve en 2è noces de VILLIERME.

Le couple a 7 enfants. On peut noter dans le choix des prénoms « Silvain », « Gilbert » des références aux parents de Jean

  • Emile Edouard né le 19 mai 1882 à Pare (quartier de Hamuta). Officier d’administration et commerçant. Il se marie en 1910 à Paris (15è) avec Germaine COURTOIS. Devenu veuf, il épouse en secondes noces Marie Mathilde Renée PETIT JEAN à Paris.
  • Léon Paul né le 7 mai 1884 à Papeete (quartier de Fataua)-1930 Boulanger. Il épouse à Papeete Célestine Elisa SUHAS le 12 mai 1906.
  • Clémentine  Hélène Antoinette  Marie née le 10 août 1887  à Papeete (quartier Fataua). Son oncle Antoine est témoin. Il vient d’arriver à Tahiti avec sa famille. Elle épouse le 26 août 1905 Jean LANIRE.
  • Hyppolite Gilbert Jean  né le 1er juin 1890 à Papeete (quartier de Fataua)
  • Laurentine Charlotte Augustine Jeanne  née le 16 octobre 1893 à Papeete (quartier de Fataua). Elle se marie le 11 février 1915 avec Denis Charles LAHAYE.
  • Edouard  Louis Silvain Etienne Ernest Victorien  né le 23 mars 1899 à Papeete (quartier de Fataua)
  • Mathilde Jeanne Emilie Françoise  né le 3 décembre1902 Rue de Rivoli à Papeete. Elle décède le 8 février 1903 à Papeete

En  mars 1901, Jean VERNAUDON obtient l’autorisation de construire une boulangerie rue de Rivoli, près de la place Notre-Dame. A la même époque, son frère Antoine retourne en France pour des problèmes de santé. Il ne reviendra pas.

Jean VERNAUDON décède à Mahina le 14 juillet 1924.

Les descendants les plus connus

Emile VERNAUDON est né le 8 décembre 1943 à Papeete. Descendant d’Antoine VERNAUDON par son fils aîné François. Député à l’Assemblée Nationale de 1988 à 1993 puis de 1997 à 2002. Maire de Mahina de 1977 à 2008 surnommé localement le « shérif » de Mahina. Ministre des Postes et Télécommunications de Polynésie française. Il fonde et préside le parti politique Ai’a Api.

Emile VERNAUDON
(Source Wikipedia)

Christian VERNAUDON. Descendant de Jean VERNAUDON par son fils aîné Emile Edouard. Président directeur général de la compagnie Air Tahiti de 1985 à 2013. Régulièrement conseiller des gouvernements polynésiens dans l’élaboration de leurs politiques publiques.

Christian VERNAUDON
(Source CESE)

Sources

ANOM Papeete :  AM VERNAUDON-PASSARD 1881 v.22 – AN VERNAUDON Anna 1891 Pare v.3- AD VERNAUDON Anna 1891 Pare v.22- AN VERNAUDON Marie Louise 1888 Pare v. 29 – AN VERNAUDON Clémentine 1887 Pare v. 38- AN VERNAUDON Emile 1882 Papeete v. 16- AN VERNAUDON Léon 1884 Papeete v. 18- AN VERNAUDON Hippolyte 1890 Papeete v. 45- AN VERNAUDON Laurentine 1893 Papeete v. 85- AN VERNAUDON Edouard 1899 Papeete v. 11- AN VERNAUDON Mathilde 1902 Papeete v. 64- AD VERNAUDON Mathilde 1903 Papeete v. 91- AD VERNAUDON Anselme 1887 Papeete v.36

Archives de l’Ain (01) : AM VERNAUDON-SIMARD 1874 Villereversure v.2/21- AN VERNAUDON Eudoxie 1881 Villereversure v.2/20- AN VERNAUDON Anselme 1882 Villereversure v.16/20- AN VERNAUDON Clément Villereversure 1884 v. 16/19- 

Archives de la Creuse (23)  : AM VERNAUDON-ROUGERON 1848 Soumans v. 187- AN VERNAUDON Henri 1848 Soumans v. 54/319- AN VERNAUDON Antoine 1850 v. 70/319- AN VERNAUDON Jean 1853 Soumans v. 7/319 

Archives de l’Hérault (34)- AD VERNAUDON Antoine 1902 Montpellier v.125/409

Archives de Saône et Loire (71) – AD GENDREAU Jeanne 1891 Le Creusot v. 74- AD VERNAUDON Sylvain 1892 Le Creusot v. 74- AN VERNAUDON Jeanne 1874 Montchanin v. 27- AN VERNAUDON François 1876 Montchanin v. 18/27- AN VERNAUDON Marie 1878 Montchanin v. 2/26- AN VERNAUDON Jules 1879 Montchanin v. 7/37

Gallica 

Bulletin officiel des Etablissements français de l’Océanie du 1er janvier 1901 (Boulangerie)

Bulletin officiel des Etablissements français de l’Océanie du 1er janvier 1896 (indemnité de logement pour Anaïs VERNAUDON institutrice à Mahina)

Bulletin officiel des Etablissements français de l’Océanie du 1er janvier 1899 (usine de glace)

La Politique coloniale du 5 juin 1894

O’REILLY. Tahitiens. BSEO, 1975. Notices VERNAUDON p. 586 et 587

Wikipedia : Biographie de Emile VERNAUDON –https://fr.wikipedia.org/wiki/Émile_Vernaudon

https://creuse.meconnu.fr/l-eglise-de-soumans – Eglise de Soumans

Publicité

4 réflexions sur “F… comme Frères (Famille VERNAUDON)

  1. Merci pour tous ces éléments d’information historique .
    Aux nouvelles générations maintenant de poursuivre la généalogie de cette famille où il naît étonnamment une grande majorité de garçons! Exemple Emile a 8 frères , pas une sœur!
    Un grand MERCI pour votre initiative ! Continuez …
    Avez vous commencé la famille Bambridge?

    J’aime

    1. Merci de vos encouragements. Dans mes articles, j’accentue mes recherches sur les « origines » des familles en Polynésie et comme vous le dites, je laisse « aux nouvelles générations », le soin de « poursuivre la généalogie » de leur famille. Merci de me suivre dans la découverte passionnante des familles polynésiennes.

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s