François GUILLAS, disparu en mer

C’est en découvrant le procès-verbal de disparition de François GUILLAS transcrit à l’Etat-Civil de Papeete le 22 juillet 1850, que l’on peut mesurer combien les marins de l’époque payaient un lourd tribut à la mer. Les trajectoires de vie de quatre des marins cités dans cet acte en sont la preuve…

Des marins bretons en Polynésie

Tous les quatre sont originaires de Lorient et de ses environs. Ils sont tous liés à la mer d’une manière ou d’une autre : le commandant GAUDÉ est le fils d’un officier de Marine, décédé en mer peu de temps après sa naissance. Jean-Marie KERLIR est fils de marin et son grand-père Jean-Yves KERLIR a péri dans le naufrage de l’Impatiente dans la baie de Bantry en Irlande le 30 décembre 1796. Vincent QUEDILLAC, le père de Jean Louis QUEDILLAC est charpentier au port de Lorient. Quant à François GUILLAS, dont nous examinons l’acte de disparition, il est né de père inconnu et l’appel de la mer l’a mené à s’embarquer pour gagner sa vie.

Profitons-en pour glisser ici une particularité liée aux noms de familles bretons. Il s’agit du K/ qui se lit « Ker ». Sur l’acte de disparition nous croisons les noms KERLIR (K/LIR) et KERNEUR (K/NEUR).

La disparition de François GUILLAS

En ce 28 juin 1850, la goëlette de la colonie « La Papeete » fait route vers Tubuai, à 640 km au Sud de Tahiti, sous le commandement du jeune Charles GAUDÉ, un officier de 24 ans.

C’est par une mer démontée, de nuit, et sous une pluie battante, que François GUILLAS a glissé du pont et est tombé à la mer. Dans l’impossibilité de mettre un canot à l’eau, les hommes du bord lui ont lancé des objets flottants comme une échelle en bois pour qu’il puisse s’y agripper. Malheureusement, très vite, dans la nuit noire, les cris de François GUILLAS se taisent et sans doute incapable de nager, il finit par se noyer.

Le lendemain du drame, Charles GAUDÉ rédige le procès-verbal de disparition de son matelot.

Sources

ANOM : Transcription de l’acte de disparition Papeete 1850 v. 15

Archives du Morbihan :

AM GUILLAS-KERNEUR Port-Louis 1845 v. 13/17 acte 17 – AN François GUILLAS Port-Louis 1818 v. 5/2 acte 8- AM KERNEUR-GENDRE Port-Louis 1810 v. 3/8 acte 5- AD GAUDE Charles 1879 Lorient v. 111/179 acte 816- AN Charles GAUDE Lorient 1826 v. 469/479 acte 663- AM GAUDE- AVRIL Quimper 1867 v. 129/631 acte 8- AN Jean QUEDILLAC Lorient 1828 v. 137/525 acte 157 -AD Transcription Jean QUEDILLAC Lorient 1863 v. 100/112 acte 698- AM QUEDILLAC LE BOURIQUE1854 Lorient v. 188/500 acte 62- AN Jean Marie KERLIR Ploemeur 1817 v. 32/89 acte 82- AM KERLIR- Le BOULCH Lorient 1842 v. 284/580 acte 64

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s