Maraetaatavahine

Il n’est pas toujours facile de donner une traduction littérale des prénoms tahitiens. C’est le cas pour Maraetaatavahine… composé de 3 éléments essentiels : le lieu de culte, l’homme, la femme. Ils sont souvent l’émanation difficilement traduisible de la richesse de la culture polynésienne. Continuer de lire Maraetaatavahine

La famille AROA

La famille Aroa est une importante famille de Taiarapu ouest, du district de Vairao, dont les ancêtres sont originaires de Mataiea. Les recherches que vous lirez ici s’appuient en grande partie sur le travail publié par Raoult TEISSIER, que j’ai essayé de compléter. C’est aussi l’occasion de soulever la difficulté de produire des généalogies fiables faute de sources écrites. Les deux branches AROA En 1840, la famille est constituée de 2 branches principales. La branche aînée de Tetuamaituatera’i qui reste sans postérité alors que la branche cadette issue de Aro’a a Teupo’oari’i connaît une descendance nombreuse. Voici les principales informations … Continuer de lire La famille AROA

Les trois frères LAHARRAGUE

Issus d’une famille de chocolatiers du pays basque Au 19è siècle, le pays basque est devenu un centre chocolatier majeur. Les fèves de cacao arrivent à Bayonne et sont travaillées par des artisans chocolatiers pour les grandes maisons de chocolat. La consommation et le travail du chocolat est aussi très important du côté espagnol.  La famille LAHARRAGUE est installée à Bonloc petite commune de 1km2 et de moins de 400 âmes, qui se situe à 30 km environ de Bayonne et à une trentaine de km de l’Espagne. Le grand-père des 3 frères, Jean LAHARRAGUE est chocolatier vers 1800 tout … Continuer de lire Les trois frères LAHARRAGUE

Luis ORTAS, citoyen chilien

Voici l’histoire d’un citoyen chilien, Luis ORTAS venu s’installer à Tahiti vers 1864 pour y tenir un restaurant. Il épouse une jeune tahitienne issue de la grande famille AROA dont il aura une fille. Il décède jeune à l’âge de 36 ans. L’installation à Tahiti Luis ORTAS est un citoyen chilien, né à Santiago (Chili) le 21 juin 1841. Il est le fils de Andres ORTAS et de Josepha OLAVÈS. On trouve trace de sa présence à Tahiti autour de l’année 1864. En mars -avril 1864, ORTAS fait partie des étrangers qui quittent la colonie pour y revenir quelques mois … Continuer de lire Luis ORTAS, citoyen chilien

Les PICARD : une famille sud-américaine

La famille PICARD est une famille franco-bolivienne, qui s’installe à Tahiti vers 1857. Seuls deux fils Joseph et Adolfo « les frères Picard » s’installeront définitivement en Polynésie. Le reste de la fratrie retourne en Amérique du Sud.  Une famille française en Bolivie Louis Adolphe Nicolas PICARD est né à Paris (ancien 3e arrondissement) le 27 juin 1800. L’acte de naissance « reconstitué » des Archives de Paris est malheureusement non filiatif. Un doute subsiste sur le nom de sa mère nommée DRONITEAU dans les actes la citant. Ce nom est probablement mal orthographié car quasiment inexistant dans les bases de données et on … Continuer de lire Les PICARD : une famille sud-américaine

La famille CADOUSTEAU

La famille CADOUSTEAU est une des plus anciennes familles « demies » de Polynésie. Elle est apparentée à la famille BREMOND, issue des 4 premières unions autorisées par la Reine Pomare IV entre Tahitiens et étrangers. Etienne CADOUSTEAU est un charpentier né le 4 octobre 1824 à Saint-Astier (Lot-et-Garonne). Saint-Astier est un petit village de 499 habitants en 1821… encore moins aujourd’hui, 223 habitants en 2019 (Wikipedia). Les parents Etienne CADOUSTEAU (père) et Marie JOSSELIN sont cultivateurs au bourg de Saint-Nazaire sur la commune de Saint-Astier. Le père déclare ne pas savoir signer. Lors de la naissance des 6 enfants, on croise … Continuer de lire La famille CADOUSTEAU