Tiou Cheun n°666

Non, surnom et numéro Pour identifier les chinois de la colonie à la fin du XIX°s., le chercheur se heurte à quelques difficultés. Tout d’abord, le nom et le surnom mentionnés sur les documents (presse, actes d’état-civil…) présentent des variantes qui font parfois douter qu’il s’agit toujours du même personnage. Le nom étant traduit phonétiquement par l’officier d’Etat-Civil, les imprécisions sont légion. Le numéro attribué par l’administration à chaque Chinois  visait à limiter ces risques de confusion.  Des origines floues Les informations d’état-civil liées à la naissance sont très imprécises et la plupart des Chinois sont déclarés nés à Hong-Kong ou … Continuer de lire Tiou Cheun n°666